fbpx

Cru Tavel

L'Histoire du Cru Tavel

D’origine romaine, le village de Tavel se développe autour de la viticulture et plus particulièrement au XVIème siècle avec l’apparition de la viticulture commerciale développée par le port de Roquemaure.

En 1902 se crée le « Syndicat des Propriétaires Viticulteurs de Tavel » qui fait établir en 1926 les limites de l’aire de production de Tavel. Ces terres se révèlent particulièrement propices à la production d’un vin rosé taillé pour la gastronomie. C’est par la volonté et la ténacité des vignerons que l’AOC « Tavel » voit le jour en 1936 et devient ainsi la première AOC Rosé de France.

Le Terroir

Pour créer ses rosés singuliers, le terroir viticole de Tavel est découpé en 3 zones distinctes. La première, les côteaux de Tavel, est recouverte d’alluvions apportés par le Rhône. Ils apportent chaleur et puissance aux vins. La seconde, entre Tavel et Roquemaure est sablonneuse et pousse les racines à puiser en profondeur ce qui confère de la fraîcheur aux vins. La troisième zone, calcaire voir marneuse, apporte richesse et minéralité aux rosés de Tavel.

Les Arômes de Tavel

Le Grenache noir sert de base à tous les Tavel (minima de 60%). Les vignerons peuvent également l’assembler avec du Cinsault, Bourboulenc, Clairette ou Mourvèdre. A hauteur de 10% maximum par cépage.

Ce qui est essentiel dans un Tavel, c’est sa couleur. Singulière, elle se décline du saumoné au rose soutenu. Ces rosés ont des arômes très complexes, envoutants et explosifs. La dégustation est généralement ample et appelle à la gastronomie. Ils ne sont pas considérés comme des vins de garde, mais selon le profil du vin et la puissance de celui-ci, certaines cuvées peuvent très bien se prêter à des gardes moyennes.