fbpx

Cru Rasteau

L'Histoire du Cru Rasteau

Les vignes de Rasteau se font d’abord connaître pendant le Moyen Age sous les ordres de l’Eglise. Le vin produit y était tellement apprécié que les évêques de Vaison-la-Romaine décidèrent d’en faire leur principal fournisseur.

C’est tout naturellement que fin XIXème et début XXème que Rasteau redevient l’un des villages incontournables de la Vallée du Rhône. En 1935, les vignerons renoueront avec l’Histoire et élaboreront à nouveau le Vin Doux Naturel de Rasteau qui sera reconnu en 1944 comme appellation officielle de la Vallée du Rhône.

Dans la dynamique, les vins rouges (secs) seront reconnus comme appellation « Village » en 1966. Le couronnement du travail des vignerons aura lieu en 2010, avec la promotion de l’appellation au rang de Cru des Côtes du Rhône.

Le Terroir

La géologie de Rasteau est composée de terres argilo-calcaires, de sols squelettiques sur marne et de sols rouges sur grès. De nombreuses parcelles sont également naturellement recouvertes de galets roulés amenés des Alpes par l’Ouvèze lors de la fonte des glaciers il y a plus de 18 millions d’années.

Ces galets sont excellents pour la croissance et la maturation de la vigne, puisqu’ils accumulent la chaleur tout au long de la journée pour la restituer la nuit.

Les rendements de l’appellation sont faibles, puisque les vignes produisent entre 30 et 40hl par an pour préserver la qualité des vins plutôt que la quantité. Le vignoble est taillé en cordon de royat pour la grande majorité et en gobelet pour les grenaches.

Les arômes de Rasteau…

A Rasteau, le Cru ne concerne que les vins rouges, ils sont assemblés d’un minimum de 50% de Grenache et d’au moins 20% de Syrah et de Mourvèdre. Le sol étant jonché de galets et composé d’un sol sec et peu fertile, le Rasteau présente un style puissant aux tannins particulièrement charnus se prêtant aux longues gardes.

Les vins sont typés avec de belles notes de fruits noirs, de fruits compotés, de cuir et des notes minérales apportées par les coteaux caillouteux où séjourne le vignoble.